Présidence néerlandaise du Conseil de l’Union européenne

Le 7 janvier a marqué le lancement officiel de la présidence néerlandaise du Conseil de l’Union européenne (UE). Les Pays Bas ont pris la tête du Conseil de l’Union européenne dans le cadre de la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne (UE). Cette présidence suit celle du Luxembourg et sera suivie par celle de la Slovaquie et de Malte.

Les Pays Bas ont choisi de se concentrer sur 4 grands thèmes:

  • Migration et sécurité internationale:

L’instabilité règne aux frontières de l’Europe, ce qui n’est pas sans conséquences intérieures pour les États membres. La sécurité extérieure et la sécurité intérieure sont étroitement liées et nécessitent une approche cohérente.

Il faut améliorer l’accueil des réfugiés dans la région comme en Europe. Les États membres doivent aussi répartir les charges de façon plus équitable et examiner comment mieux maîtriser les flux migratoires.

Ils n’y parviendront que s’ils agissent ensemble et ciblent les causes de cette crise. Grâce à une politique extérieure et de sécurité commune qui sous-tende des solutions européennes, l’UE peut présenter au monde qui l’entoure un front actif et uni.

  • Une Europe innovante et créatrice d’emploi:

Les Pays-Bas souhaitent que l’Europe se concentre sur les questions qui revêtent une importance pour les citoyens et les entreprises : la prospérité, la liberté et la sécurité, et non sur des aspects que les États membres peuvent très bien régler par eux-mêmes, tels que la santé, l’enseignement, les retraites et les impôts.

Le rôle de premier plan donné à l’innovation, la croissance et l’emploi exige une réglementation européenne plus intelligente : elle doit être simplifiée et s’appliquer dans tous les États membres. La charge administrative et les coûts seront ainsi moindres pour les citoyens, les entreprises et les pouvoirs publics.

Il importe que les citoyens et les organisations de la société civile se sentent proches de l’Europe, et donc qu’ils puissent suivre le fonctionnement de l’UE et constater la pertinence des résultats obtenus.

Ensemble, nous rendons l’Europe plus forte. Nos points communs nous unissent plus que nos différences ne nous séparent, qu’il s’agisse de commerce, d’environnement, de climat, d’énergie, sans oublier les domaines de la paix, de la sécurité et de la prospérité. La tradition néerlandaise de concertation et de coopération peut se révéler précieuse pour l’Europe.

  • Stabilité financière et solidité de la zone euro:

De nombreux États membres ont mené des réformes importantes afin d’assainir leur budget. Ils voient lentement se dessiner la reprise économique et la hausse de l’emploi. Il importe de poursuivre les efforts en ce sens, afin de garantir des budgets sains dans des économies modernes. Les accords passés au sein de l’Union monétaire européenne doivent être respectés pour que les pouvoirs publics, les entreprises et les citoyens puissent disposer d’une zone euro forte.

Les Pays-Bas veulent également saisir l’occasion de la présidence pour engager le débat sur une réforme du budget pluriannuel.

  • Politiques climatique et énergétiques durables:

Les Pays-Bas prônent une approche cohérente des questions liées au climat, à l’environnement et à la durabilité.

Comment l’Europe peut-elle réaliser ses objectifs économiques et faire un usage responsable des matières premières et des sources d’énergie ? Les Pays-Bas soulignent le lien entre ces questions et promeuvent un modèle de croissance durable. Pour cela, il faut mettre en place une économie circulaire, basée sur un cycle d’exploitation responsable et de recyclage de toutes les ressources, y compris les déchets.

Les Pays-Bas œuvrent à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations unies, d’une Union énergétique européenne et d’une politique climatique durable.

Pour accéder au site officiel de la présidence néerlandaise, c’est par ici

N.B: La présidence du Conseil de l’UE et le Conseil de l’UE:

Le Conseil de l’UE est une des institutions principales de l’UE. Il représente les Etats. Il est aussi un des co-législateur dans l’Union européenne avec le Parlement européen. Il est constitué de la réunion des 28 ministres européens sur une thématique donnée (ex: en matière d’environnement, le conseil sera composé des 28 ministres de l’environnement; en matière d’économie, le conseil sera composé des 28 ministres de l’économie et ainsi de suite).

Afin de préparer le vote sur un texte législatif européen, il est nécessaire d’organiser de réunir les membres du Conseil, de préparer les réunions, de fixer un ordre du jour… Tout cela relève du rôle de la présidence. Elle a aussi pour objectif de trouver des compromis au sein du Conseil de l’UE quand les ministres n’arrivent pas à se mettre d’accord.

La présidence est tournante afin de donner la possibilité à chaque Etat de pouvoir aborder les thématiques qui l’intéresse. Afin de maintenir une cohérence entre les présidences qui se suivent, la présidence se place dans le cadre d’un triumvirat. C’est la réunion des trois pays qui vont assurer la présidence tournante pour l’année et demie à venir (actuellement: Pays Bas-Slovaquie-Malte)

 

Vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *