Newsletter 4ème trimestre 2020

Vous pouvez lire ci-dessous la newsletter commune au réseau Europe Direct francilien pour le 4ème trimestre 2020. Bonne lecture.


A l’occasion des fêtes de fin d’années et des dernières informations, nous vous proposons un bulletin d’information sous un format un peu différent.

Adoption du cadre financier pluriannuel 2021-2027

Le 17 décembre 2020, un accord a enfin été trouvé entre les 27 pays membres de l’Union européenne, après de longues négociations, concernant le nouveau cadre financier pluriannuel 2021-2027. Le cadre financier pluriannuel correspond au budget sur 7 ans de l’Union européenne et permet aux institutions européennes et aux Etats de se projeter sur le long terme.

Sur la base d’une proposition de la Commission Européenne, le Parlement Européen a finalement adopté et voté ce nouveau budget européen qui s’élève à 1074,3 milliards d’euros sur sept ans.

Ce nouveau budget exceptionnel (jamais un budget à l’échelle de l’UE n’a été aussi élevé), sera indispensable pour contribuer à la relance de l’économie européenne, en crise, suite à la pandémie de COVID-19. En effet, le cadre financier pluriannuel et le budget 2021  comprendont les crédits prévus dans le cadre du NextGenerationEU (plan de relance européen).

Le cadre financier pluriannuel permet d’établir les priorités de l’Union européenne en terme financier et ainsi de déterminer les budgets alloués à chaque grande politique menées par l’UE. Une grande partie de ce budget sur sept ans est destiné à la croissance durable et les ressources naturelles mais également à la cohésion économique, sociale et territoriale. Le marché unique, l’innovation et le numérique constituent aussi une part importante de ce budget. Cependant, seulement une toute partie de cette enveloppe sera attribuée à la sécurité et la défense ainsi qu’à la migration et la gestion des frontières.

 
Pour plus d’informations


Brexit, enfin un accord!

En 2016, le Royaume-Uni a exprimé sa volonté de quitter l’Union Européenne à la suite d’un référendum organisé le 23 juin 2016, dans lequel 51,9% des Britanniques votaient en faveur du « leave » et étaient donc partisans d’une sortie de l’UE. Cela avait été vécu comme un grand tremblement au sein de l’Europe, beaucoup de choses ont changées sur le continent suite à cet événement, principalement au niveau politique mais aussi au niveau économique et commercial.

Au lendemain de cet événement, le premier ministre Britannique en place, David Cameron quittait son poste et était remplacé par Theresa May, une eurosceptique et une des principales protagonistes du Brexit avec Boris Johnson, le premier ministre Britannique actuel, en place depuis 2019.

Le 22 janvier 2020, le Parlement Britannique validait de manière définitive le Brexit. Suite à quatre ans de longues et intenses négociations, un accord pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne avait été trouvé, le Brexit a finalement été mis en œuvre le 31 janvier 2020, après avoir été repoussé à trois reprises.

Cependant les négociations ne sont pas arrêtées à ce moment-là entre les deux camps, il fallait dès lors s’entendre sur les modalités du départ du Royaume-Uni de l’Union Européenne, surtout au niveau commercial, ce qui n’est pas chose facile car les désaccords étaient nombreux et pouvaient presque paraitre insurmontables, tant les intérêts étaient divergents.

Le « Deal » entre Londres et Bruxelles a finalement été trouvé le 24 décembre 2020, tout juste une semaine avant la sortie effective du Royaume-Uni, le 1er janvier 2021, de l’union douanière et du marché unique européen. L’absence d’un accord et donc la présence d’un éventuel « no deal » aurait pu s’avérer très préjudiciable au niveau économique et commercial à la fois pour l’Union Européenne et le Royaume-Uni.

Le nouvel accord est prévu pour entrer provisoirement en vigueur à partir du 1er janvier 2021 afin d’éviter tout problème de vide juridique lié au manque de ratification par le Royaume-Uni et l’Union européenne. Concernant les prochaines étapes, l’accord devra être ratifié par les Parlements britanniques et européen avant de pouvoir entrer définitivement en vigueur.


Un message des Europe Direct

Comme indiqué au début de ce bulletin d’information, nous allons un peu déroger à la forme habituelle. Pas de partie où nous vous présentons les actions de nos différents CIED mais un message commun de notre part.

Cette pandémie nous aura tous mis à rude épreuve pendant cette année 2020. Outre le fait d’être confiné chez soi pendant deux longues périodes, certains d’entre vous ont peut être eu la douleur de perdre un proche ou un collègue à cause de cette pandémie.

Mais si le déconfinement donne du baume au cœur à toutes et tous et laisse présager un retour à la normal, restons concentrés et ne relâchons pas nos efforts. Ce virus reste très mystérieux et nous ne connaissons toujours pas l’incidence des températures froides sur la propagation de ce virus.

Si le tableau global reste assez sombre, on peut voir quelques rayons de soleil pointer à l’horizon. Le lancement de la campagne de vaccination permettra de traverser plus facilement cette épidémie en évitant aux gens de faire des formes graves et les scientifiques ont quand même appris quelques éléments sur ce virus, notamment en matière de traitement pour les personnes en réanimation. Ne vous trompez pas, la route sera longue et nous sommes loin d’avoir vaincu le virus. La solution miracle n’existe pas même si elle est acctivement recherchée.

Nous vous invitons aussi à faire très attention aux différentes informations que vous allez entendre sur les différents sujets liés à la pandémie. Le domaine de la santé est un terreau fertile à la désinformation et nous pouvons tous y être sensible, surtout quand la situation nous concerne individuellement ou un de nos proches. Les débats continueront de faire rage et ne sont pas prêt de s’arrêter.

Cependant, que tous ces éléments ne vous empêchent pas de profiter des fêtes et de vos proches. De la part de l’ensemble des CIED franciliens, nous espérons que vous passerez de joyeuses fêtes de fin d’année et que l’année 2021 sera plus positive et enrichissante que ce que nous avons pu connaître en 2020.

En attendant, prenez soin de vous et de vos proches et respectez les gestes barrières.