Journée européenne des langues

top-banner-2015_fr

Késako la Journée européenne des langues?

Il y eut fort fort longtemps, du moins en 2001, une année européenne des langues. Cette année européenne avait pour objectif de célébrer la diversité linguistique et de promouvoir l’apprentissage des langues en Europe.

Fort de ce succès et alors que la connaissance d’une ou plusieurs langues étrangères est de plus en plus nécessaire dans notre monde moderne, le Conseil de l’Europe a décidé d’instaurer en décembre 2001 une Journée européenne des langues.

Selon le site officiel de l’événement, les objectifs sont de développer une prise de conscience:

  • de la riche diversité linguistique de l’Europe, qui doit être maintenue et encouragée;
  • de la nécessité de diversifier la gamme de langues apprises (incluant des langues moins répandues), qui se traduit en plurilinguisme;
  • de l’importance de développer au moins un certain degré de compétences dans deux langues ou davantage pour une pleine participation à la citoyenneté démocratique en Europe.

Encore une journée européenne de quelque chose, ça commence à faire beaucoup!

/Troll On

Mais oui, Billy. Encore une journée européenne. C’est comme les journées internationales, il y en a chaque année (on me souffle dans l’oreille qu’il y en a même chaque jour, quel scoop!)

/Troll Off

On fait quoi à la Journée européenne des langues?

Plein de truc, il suffit de regarder la carte.

Et si vous vous ennuyez le 26 septembre, la Représentation en France de la Commission européenne peut vous proposer de participer à une dictée multilingue. Alors, taillez vos crayons et chauffez vos poignets; ça va gratter!

Y fait quoi le CIED là dedans?

Chaque année, votre CIED préféré se déplace dans plusieurs établissements franciliens afin de faire de l’animation linguistique et des jeux autour des langues.

Les anecdotes qui tuent!

Voici quelques anecdotes qui vous permettront de briller en société (ou de provoquer la fin d’un repas trop long)

Il existe 24 langues officielles dans l’Union européenne. C’est à dire que vous pouvez vous adresser et obtenir une réponse de l’Union européenne dans une des 24 langues. Tous les documents officiels sont à consultable à terme dans les 24 langues, même si ça prend du temps parfois de tout traduire.

1/3 des employés de l’Union européenne travaillent dans les différents services de traduction et d’interprétariat des institutions européennes.

Il y a 3 langues de travail au sein des institutions européennes: l’allemand, l’anglais et le français. Chaque personne qui souhaite travailler dans les institutions européennes se doit de parler au moins deux de ces langues.

Il y a une seule institution européenne qui travaille uniquement en français: la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE pour les intimes, CURIA pour les connaisseurs). Contrairement aux autres institutions, elle a gardé le français car les coûts de changements seraient trop élevé et que les traducteurs britanniques trouvaient le salaire pas assez élevé.

Vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager!