La Commission européenne vous demande votre avis et ce serait dommage de manquer une occasion se faire entendre.

Contexte/objectifs

A l’occasion des débats houleux sur le sujet des fake news qui se déroulent dans le monde entier, la Commission européenne souhaite obtenir votre avis sur le meilleur moyen d’encadrer et de lutter contre ce phénomène qui peut empoisonner les relations entre les personnes et provoquer des accidents dans différents domaines

Les résultats de la consultation publique aideront à évaluer l’efficacité des actions actuelles par les acteurs du marché et d’autres parties intéressées, ainsi que la nécessité de les appliquer à plus grande échelle et de prendre de nouvelles mesures pour traiter différentes sortes de fausses nouvelles.

La consultation vise à recueillir des informations sur les aspects suivants:

  1. Définition des fausses nouvelles et de leur diffusion en ligne.
  2. Évaluation des mesures déjà prises par les plateformes en ligne, les médias et les organisations de la société civile pour contrer la diffusion de fausses nouvelles en ligne.
  3. Futures actions possibles pour renforcer les informations de qualité et endiguer la propagation de la désinformation en ligne.

Pour répondre

Vous pouvez accéder à la consultation en cliquant ici.

La date limite de consultation est le 23 février 2018.


Quelques conseils avant de répondre

Pour ceux qui n’ont jamais répondu à une consultation publique, vous avez la possibilité de choisir si votre contribution est publiée de manière anonyme ou pas.

Il est possible de répondre à une consultation dans une des 24 langues officielles de l’Union européenne (le français en fait partie). Vous pouvez changer la langue du formulaire grâce au volet sur le côté droit de l’écran.

 

Pour vous donner un aperçu de l’ensemble des questions et préparer votre réponse., nous vous invitons à consulter le brouillon ci-dessous

Public-consultation-for-citizens-on-Fake-news-and-online-disinformation_13_11_2017_FR

 

 

Vous avez aimé cet article? N’hésitez pas à le partager!