Newsletter 2ème trimestre 2018

Elle est enfin de retour pour votre plus grand bonheur. La newsletter commune à l’ensemble des CIED franciliens vient vous présenter les nouvelles du 2ème trimestre.


 


Dossier d’information: un budget qui fait parler

La Commission européenne vient de présenter sa proposition pour la Cadre Financier Pluriannuel 2021-2027.

Le Cadre Financier Pluriannuel (CFP) correspond à une proposition de budget européen sur une période de 5 ans au minimum (actuellement 7 ans). Le CFP est un outil important car il permet de connaître les objectifs à long terme de l’Union européenne (UE). Le CFP permet aussi de planifier  et voter plus sereinement le budget européen annuel.

Concrètement, la Commission propose un budget de 1279.4 milliards d’euros d’engagement (1 135 milliards d’euros d’engagements après correction de l’inflation) pour la période allant de 2021 à 2027, ce qui correspond à 1,11 % du revenu national brut de l’UE à 27.

Citons quelques points de cette proposition:

  • une simplification générale avec un regroupement de certains programmes financiers. On passerait de 58 programmes de financements à 37 programmes
  • de nouvelles règles de gestion financière des programmes européens afin de faciliter le travail des autorités de gestion et des porteurs de projets
  • Suppression du système de rabais
  • Doublement du budget accordé à Erasmus+
  • Diminution du budget de la PAC avec une plus grande latitude laissée aux Etats dans la gestion financière des crédits qui leurs sont transférés (-5%).
  • Diminution des crédits de la politique de cohésion (-5%)

Le budget européen se verrait doté de nouvelles ressources financières afin de moins dépendre des Etats membres

  • Affectation au budget de l’UE de 20% des recettes du régime d’échange de droits d’émissions
  • Affectation au budget de l’UE d’une part des recettes provenant de l’assiette commune consolidée pour l’impôt sur les sociétés
  • Affectation au budget de l’UE d’une part des recettes provenant d’une contribution nationale calculée en fonction du volume des déchets d’emballages plastiques non recyclés.

Cette proposition a eu le mérite de mettre tout le monde d’accord sur un point: personne n’est d’accord avec celle-ci. En effet, certains choix opérés ne correspondent à la volonté de plusieurs Etats membres. La diminution de la PAC (notamment sur le volet des aides directes aux agriculteurs) agace fortement la France tandis que l’inclusion d’une clause “Etat de droit” irrite au plus haut point la Pologne et la Hongrie. Certains Etats comme les Pays-Bas n’acceptent pas la proposition de hausse des contributions nationales au budget européen. Il ne faut pas non plus oublier le Parlement européen qui fera aussi entendre sa voix. Comme d’habitude, trouver une position commune entre ces différents acteurs ne sera pas chose aisée et demandera beaucoup de diplomatie.

Autre problème et non des moindres: un calendrier institutionnel peu adéquat. La Commission européenne aimerait pouvoir terminer le vote du budget assez rapidement pour ne pas mettre l’Union européenne dans une situation financière difficile. Cependant, les élections européennes de 2019 font que le prochain Parlement européen n’a pas forcément envie de se retrouver lié à un budget décidé et voté lors de la précédente législature. Idem pour la prochaine Commission européenne.

Dernier élément à prendre en compte: le vote du budget seul ne suffit pas. Il faudra aussi voter l’ensemble des règles d’application permettant concrètement d’utiliser les crédits européens alloués. Ce qui risque de retarder davantage l’utilisation de certains crédits.

En conclusion, on peut raisonnablement dire que le vote du budget européen n’est définitivement pas un long fleuve tranquille.

L’Europe en Ile de France

Le Parlement européen a offert l’opportunité aux jeunes Européens de faire entendre leurs voix et d’apporter des idées novatrices pour l’avenir de l’Europe. Des jeunes venus d’un peu partout en Europe ont eu la possibilité de discuter avec des décideurs européens et des personnalités impliquées sur la scène européenne.Cette troisième édition de la Rencontre des jeunes Européens (European Youth Event – EYE) a rassemblé plus de 8000 participants autour de 400 activités, débats, performances et ateliers dans les locaux du Parlement à Strasbourg, les 1et et 2 juin.

Les volontaires européens d’Ile-de-France ont notamment pu partager leur expérience en France : Arevik d’Arménie (CIDJ Paris), Paolo d’Italie (BIJ Les Mureaux) et Raquel d’Espagne (CIJ/CIED Val d’Oise). Avec 45 jeunes de 10 pays différents, ils ont réalisé une « bibliothèque humaine des opportunités de mobilité ».

En charge de cet atelier, et actifs au sein des réseaux Eurodesk et Europe Direct, ils ont expliqué aux participants les différentes opportunités de mobilité en Europe : études, stage, volontariat, emploi… et ont témoigné de leur propre expérience en tant que volontaires en SVE (Erasmus+).

Les trois volontaires ont également eu l’occasion de participer à d’autres activités, de découvrir les secrets du Parlement européen, et de profiter, avec les autres jeunes participants, des concerts et spectacles proposés.

En savoir plus

L’Europe dans les Yvelines

Du Parc de la Vaucouleurs à Mantes-la-Ville jusqu’à la Butte verte, en passant par les lacs et le bassin d’aviron, longeant le centre historique de Mantes-la-Jolie et les berges de la Seine, la Ceinture verte offre un cheminement de 15 km, largement végétalisé. L’aménagement vise à proposer une continuité et une mixité des circulations : piétons, vélos, loisirs, sport, …
Le cout total de ce projet, financé à hauteur de 38% par le FEDER dépasse les 7,6 millions d’euros. Dans l’axe 2 mesure 1 : Mise en valeur environnementale et touristique de la ceinture verte du Mantois.
L’idée de la ceinture verte :
  • Etre parcourue d’une extrémité à l’autre et permettre de découvrir les différentes ambiances qu’offrent la veille et son environnement naturel ;
  • Structurer le territoire en développant l’interaction entre la ville, les quartiers d’habitat social et le fleuve.
Les travaux se sont déroulés de 2003 à 2008 et ont permis l’aménagement du parc de la Vaucouleurs à Mantes-la-Ville, la création d’un théâtre de verdure à Mantes-la-Jolie,  6 km de pistes cyclables aménagées, la reprise des berges des lacs au bord de Seine et la création d’un cheminement piéton.

En savoir plus

L’Europe en Seine et Marne

Les mardi et mercredi 5 et 6 juin, une quinzaine de jeunes de l’Ecole de la deuxième chance de Melun et Montereau et leurs formateurs se sont rendus à Bruxelles pour découvrir les institutions européennes. Ce séjour s’inscrit dans le cadre d’un projet conçu par le Centre Information Europe Direct de Seine-et-Marne en collaboration avec le député européen Guillaume Balas (S&D)Au préalable, le CIED 77 a profité de cette occasion pour mettre en place une série d’interventions pédagogiques autour de la découverte des institutions européennes.

La visite du Parlement européen a été la première étape du séjour. Au sein du Parlement, les jeunes de l’E2C ont pu échanger avec les députés Guillaume Balas et Elizabeth Morin-Chartier (PPE). Dans la foulée, les jeunes ont bénéficié d’une visite du bâtiment et de l’hémicycle. Le premier jour s’est achevé par une visite du Parlementarium,  un musée interactif, situé face au Parlement,  qui permet de mieux saisir le fonctionnement des institutions européennes.

La seconde journée a été dédiée à une visite de la Commission européenne. En matinée,  les jeunes ont assisté à une série de conférences tenues par des agents de la Commission. Au programme : le fonctionnement de la Commission européenne, Erasmus + et la politique de cohésion.

Pour conclure le séjour en beauté, les jeunes ont eu la chance de découvrir la ville de Bruxelles et de déguster des plats traditionnels belges !

En savoir plus

L’Europe dans le Val d’Oise

Séminaire Europe en Val d’Oise – Vendredi 22 juin 2018 à 14h

En présence de Stéphanie VON EUW, Vice-Présidente de la Région Île-de-France en charge des Affaires Européennes

A l’invitation de Marie-Christine CAVECCHI, Présidente du Conseil départemental du Val d’Oise; le Conseil départemental du Val d’Oise à organiser un séminaire Europe afin de découvrir les dispositifs proposés à l’Union Européenne pour soutenir vos projets.

Au programme, 3 ateliers thématiques:

– Recherche et innovation
– Environnement et développement durable
– Egalité des chances, jeunesse et mobilité

Le CIED Val d’Oise est intervenu avec l’Agence Erasmus+ Education & Formation sur l’atelier “Egalité des chances, jeunesse et mobilité” afin d’échanger avec les porteurs de projets sur l’accès aux différents volets du programme.

En savoir plus

L’Europe à Paris

Dans le cadre des consultations citoyennes, les Têtes de l’Art organisent un spectacle participatif durant lequel un tribunal sera dressé où seront appelés à comparaitre des invités tels que Nathalie Loiseau, Ministre chargée des Affaires européennes et Sandro GOZI, ancien secrétaire d’Etat italien chargé des affaires européennes.

Ce faux procès vise à identifier, clarifier et mettre en débat des enjeux européens d’actualité, en s’appuyant sur une performance artistique innovante et ludique. Une approche différente permettant de dynamiser le débat.

Lundi 16 juillet à 20h00

à la Maison de la Poésie

Passage Molière

157 rue saint Martin

75003 Paris

En savoir plus

Événement à venir

 

Vous ne savez pas quoi faire cet été? Vous souhaitez donner votre avis sur l’Union européenne et son avenir?

Dans le cadre des consultations citoyennes, la Commission européenne a mis en place un questionnaire composé de 12 questions pensées et imaginées par un panel composés de 96 citoyens issus de 27 Etats membres de l’Union européenne.

Vous pouvez remplir la consultation en cliquant sur l’image ci-dessous. La consulation est disponible dans les 24 langues officielles de l’Union européenne (dont le français).

Des difficultés pour remplir la consultation? N’hésitez pas à contacter votre CIED le plus proche